Maxime Thiébaut : Alcatel-Lucent, la concrétisation d’un massacre passé sous silence !

TRIBUNE

Comme nous l’explique le quotidien “Le Figaro” ce jeudi 6 septembre, “la longue descente aux enfers d’Alcatel-Lucent se poursuit”.

597 suppressions de postes en France d’ici à 2019 sont en effet prévues pour cette filiale, ainsi que Nokia, par le groupe finlandais qui a racheté notre fleuron industriel. Les campus de Paris-Saclay (Essonne) et Lannion (Côtes-d’Armor) seront particulièrement touchés.

C’est un véritable scandale ! En 2015, lors de l’OPA du groupe finlandais Nokia sur Alcatel-Lucent, nous avions tiré sans succès la sonnette d’alarme. Le gouvernement avait préféré jouer la sourde d’oreille et organiser ce pillage.

Nous dénoncions une nouvelle défaite pour la souveraineté industrielle de la France après les ventes d’Alstom (énergie) et Lafarge (matériaux). Avec l’abandon d’Alcatel, nous avions prévu la suppression des emplois en France (logique implacable dans ce monde en pleine guerre économique !) et la remise en cause de notre maîtrise des technologies de communication, dont dépend notamment notre sécurité nationale.

Alors que nos gouvernements successifs sont depuis 30 ans soumis au dogme de la concurrence libre, naïve et non faussée, ils ont oublié qu’un État stratège qui défend ses secteurs industriels stratégiques est la condition pour rester un pays leader et puissant dans le monde. Malheureusement, alors que nous avions dénoncé le mensonge du groupe finlandais qui nous promettait de fonder un champion européen, la France subit une nouvelle fois des suppressions d’emplois.

La responsabilité de cette grave faute incombe à nos gouvernants, notamment Emmanuel Macron, alors ministre de l’économie…

 

Maxime Thiébaut