Victoire au Parlement européen contre les pesticides grâce à un amendement de Mireille d’Ornano !

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot et Mireille d’Ornano
Députés français au Parlement européen
 
Mireille d’Ornano, membre de la commission spéciale sur la procédure d’autorisation des pesticides par l’Union européenne, a proposé au vote des députés européens un amendement au rapport final adopté par cette commission. Cet amendement vise à durcir un rapport trop timide, sans effet contraignant sur la Commission européenne, qui pourra malheureusement continuer de mener une politique soumise aux lobbies agrochimiques.
 
Nous nous félicitons néanmoins du vote de cet amendement, parce qu’il a une portée symbolique forte. Il consiste en effet à défendre l’interdiction de l’épandage de pesticides à proximité des lieux où se trouvent les populations vulnérables. Sont notamment concernés les écoles, les maternités, les terrains de jeux, les crèches, les hôpitaux et les établissements de soins.
 
Il est en effet inadmissible que les personnes vulnérables, et notamment les enfants en bas âge, soient exposés à des substances dont la nocivité est bien connue. Des études ont en effet montré que les enfants ainsi soumis à ces épandages ont des risques nettement supérieurs de développer des problèmes neurologiques et des cancers.
Nous sommes heureux que cet amendement ait trouvé le soutien d’une très large majorité de députés européens. C’est un signal politique fort qui montre que la lutte contre les pesticides doit désormais s’intensifier.
 
Avec les Patriotes, nous réclamons l’interdiction de l’usage de tous les pesticides en cinq ans et leur remplacement par des solutions durables comme l’agroécologie. Les lobbies agrochimiques et la Commission européenne sont les amis des pesticides, alors que les Français n’en veulent plus. Pour se débarrasser de ce poison, la sortie du carcan de l’Union européenne, le Frexit, est une étape obligatoire.

Brexit : les députés britanniques respectent leur peuple, le système enrage.

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 
Le rejet massif hier soir par les députés britanniques du projet d’accord voulu par Bruxelles et Thérésa May sur le Brexit, est une nouvelle gifle envoyée aux européistes qui pensaient pouvoir humilier le Royaume-Uni par un accord déséquilibré et volontairement incomplet.
 
Une fois de plus, les pressions, l’agitation et la propagande de terreur qui promettaient l’apocalypse en cas de rejet de l’accord n’auront impressionné personne, sinon les européistes eux-mêmes, incapables de rester dans la raison lorsque leur idéologie est en jeu.
 
Au contraire de ce qu’affirme une certaine élite auto-proclamée, le vote d’hier soir n’est donc pas un échec mais bien une nouvelle victoire de la Démocratie sur ceux qui ne supportent pas que l’avis des peuples soit respecté.
 
Le Royaume-Uni, contributeur net à l’Union européenne, est désormais plus à même de dicter à Bruxelles ses conditions, afin de pouvoir mener demain les politiques de son choix, conformément à ses intérêts.
 
Les Patriotes se sentent plus que jamais aux côtés des Britanniques et feront de la sortie de la France de l’Union européenne, le Frexit, le thème central de leur campagne aux élections de mai 2019.